Aller au contenu principal
Logo de la Commission européenne
Manuel des normes applicables à l’Immeuble Type (MIT)

Caractéristiques spécifiques

L’entreprise doit avoir l’autorisation de l’entreprise de télécommunication au cas où la transmission des signaux se ferait par le réseau public.

Principe de fonctionnement de la détection incendie

La détection incendie est réalisée par 2 réseaux de détecteurs distinct qui couvriront les 3 volumes de la salle informatique; à savoir le faux-plancher, l'ambiance et le faux-plafond.

Le fonctionnement est décrit dans l'organigramme donné en fin de paragraphe.

Les indicateurs d'actions des détecteurs invisibles dans le faux-plafond et faux plancher seront répétés sur un tableau synoptique avec voyant de repérage du type LED à côté du central ou éventuellement sur le central si le nombre de détecteurs à reporter n'excède pas 6.

Il faut prévoir des contacts relais pour les commandes : alerte niveau 1, alerte niveau 2, extinction gaz, défaut général, dérogation automatique/manuelle, coupure des clapets coupe-feu, arrêt de la climatisation.

Principe de fonctionnement de la détection incendie

Définition de la terminologie : Préalerte, Alerte, Temporisation

Temporisation : 30 s maximum

Définition de la terminologie : Préalerte, Alerte, Temporisation

Description du matériel

Appareillage acoustique - sirènesVoir chapitre B.II.8., point 4.5.

Panneau "Entrée interdite"Un panneau "Entrée interdite" est prévu à chaque porte d'entrée afin de prévenir qu'une éjection de gaz a eu lieu. Les lampes s'enclenchent en cas d'extinction.Chaque porte d'entrée est munie d'un autocollant afin d'attirer l'attention sur le fait que le local est équipé d'une installation d'extinction automatique, avec mention du nom gaz inerte.

Panneau synoptiqueUne représentation synoptique de l'implantation des détecteurs dans le faux-plancher (et/ou dans le faux-plafond) est prévue sur le central (moins de 6 détecteurs) ou dans une armoire séparée. La représentation sur simple papier plastifié n'est pas autorisée. Cette armoire contient des blocs de LED numérotés ainsi qu'un compartiment où le plan d'implantation peut être inséré. Le fait que des détecteurs soient ajoutés, dans un stade ultérieur, ne peut avoir aucune conséquence sur la structure de cette armoire (par exemple : pas de nouveau panneau frontal)

CentralLe central se trouve dans une armoire métallique, pour montage vertical, munie, dans le fond, d'une plaque d'accès pour le câblage. Toutes les signalisations optiques ainsi que les diverses touches sont visibles et peuvent être manipulées sans pour cela devoir ouvrir l'armoire.

Canalisation électriqueTout le câblage est réalisé en câble téléphone, en ce qui concerne ceux qui sont surveillés par le central principal :

  • boucles pour détecteurs et bouton-poussoir,
  • boucles pour signalisations vers d'autres systèmes.

Pour les autres canalisations, comme celles des asservissements airco, par exemple, un câblage adapté sera prévu. Pour des conduites souterraines ou en plein air, la réglementation en vigueur devra être respectée.

Report d'informationsLes informations suivantes sont à reporter sur le central de l'immeuble :

  • Première alerte,
  • Double détection,
  • Dérogation de l'extinction (position automatique/manuelle),
  • Ejection du gaz,
  • Défaut central.

Produit d'extinction gazeux

Seuls les agents d'extinction à base de gaz inertes sont admis du fait qu'ils sont conformes aux règlements en vigueur concernant la protection des êtres humains et de l'environnement.

Description du gaz d'extinctionLes agents extincteurs sont des mélanges de gaz inertes dont : l'azote, le CO2, l'Argon. L'effet d'extinction est obtenu par la diminution du taux d'oxygène dans le local (de 21% à <12%). L'utilisation de cet agent n'aura aucun effet sur les personnes présentes, à confirmer par:

  • des attestations médicales du produit (tests effectués sur des personnes),
  • les agréations de systèmes (VdS, UL, etc ...),
  • l'agréation du produit (VdS, LPC, ISO, etc ...).

Une proposition d'entretien et de remplissage est jointe à la demande.

Le calcul de la quantité nécessaire de produit d'extinction est déterminé par la norme EN15004 ou ISO 14520. Le calcul du réseau de distribution devra être soumis pour agréation avant le début des travaux. De plus, une agréation de l'installation par un organisme agrée (inclus fan-test pour contrôle de l'étanchéité du local) sera réalisée, ainsi que pour toute la partie détection.

Afin d'obtenir une bonne extinction, il est indispensable, pour chaque produit extincteur, que la concentration puisse être maintenue pendant 10 minutes afin d'éviter un renouvellement d'incendie. Vu sa composition, le gaz se propagera de manière uniforme dans le local et se stabilisera. D'autre part, l'émanation de gaz dans un local pourrait créer une surpression. La préférence sera donnée à une évacuation de la surpression vers l'extérieur.

Pour obtenir une proportion correcte (ouvertures existantes / ouvertures à créer), il est important de pouvoir mesurer les ouvertures existantes. Cela devra être effectué par un fan test (pression) dans le risque. Les données obtenues sont introduites dans un programme qui nous donne la proportion correcte. Le coût du fan test est à charge du soumissionnaire.

Les éventuelles ouvertures à boucher, ainsi que le percement de nouvelles ouvertures, sont à effectuer par de tierces personnes spécialisées pour ce genre de travaux.

Description du matériel1) Les bouteillesLe gaz extincteur se trouve dans des bouteilles conformes aux normes en vigueur. Les bouteilles sont agréées par un organisme reconnu.L'attestation doit être fournie après le placement. La date d'agrégation gravée dans la bouteille, correspondra à celle de maximum 8 mois avant livraison.

Chaque bouteille est munie de :

  • un manomètre, avec contact, pour signalisation perte de pression,
  • une vanne en bronze avec couvercle, pour les commandes suivantes :
  • un levier pour la commande mécanique manuelle,
  • une commande électrique (sur la bouteille master),
  • une commande pneumatique.

2) Le réseauToute la tuyauterie de distribution est spécifiée par l'installateur. (le point de raccordement est à la charge du soumissionnaire)

Mise en service de l'installationL'installateur testera l'ensemble de l'installation à savoir :

  • test physique de chaque détecteur, bouton-poussoir et adresse technique,
  • contrôle de sa localisation physique par rapport aux textes diffusés par le central,
  • test de tous les asservissements,
  • remise d'un listing exhaustif relatif à tous ces essais en français ou en anglais.

Dossier techniqueLe contractant fournira lors de la réception provisoire de l'installation, sur support informatique AutoCAD, WORD ou EXCEL le dossier technique qui reprendra :

  • Les plans d'implantation approuvés par l'organisme de contrôle agréé. reprenant les détecteurs et boutons-poussoirs avec repérage des boucles et des zones, ainsi que le tracé de câblage,
  • Le rapport de contrôle vierge de l'organisme de contrôle agréé
  • Les plans unifilaires,
  • Le calcul isométrique,
  • Les schémas de raccordement détaillés du central et du répartiteur,
  • Les fiches techniques des équipements installés ainsi que la nomenclature de tous les composants du système,
  • Le détail de tous les messages d'adresses en format papier et support informatique,
  • La programmation causes et effets en format papier et support informatique,
  • L'attestation de conformité de l'installation aux exigences de l'organisme agréé, suivant les critères de compétences correspondant aux normes européennes EN45011 et EN45013 (matériel e installateur),
  • Un listing de tous les détecteurs indiquant le niveau de valeur analogique déterminant la sensibilité à la date de la réception provisoire.