Aller au contenu principal
Logo de la Commission européenne
Manuel des normes applicables à l’Immeuble Type (MIT)

Pour chaque interprète, il faut prévoir un pupitre de commande comportant des commandes individuelles pour l’écoute et la parole, ainsi que les témoins correspondants.

Le pupitre de commande doit être:

  • encastré dans la surface de travail, à un angle ergonomique convenable
  • isolé mécaniquement de la surface de travail par un joint isolant.
  • monté dans l’axe de vision direct de l’interprète sur la salle, à une distance minimum de 0,45 m du bord de la table devant l’interprète de manière à ne pas empiéter sur l’espace de travail disponible.

Le pupitre ne doit pas gêner la vision de la salle.

Les dimensions du pupitre de commande (largeur x hauteur x profondeur) doivent être :

  • maximum : 0,40 m x 0,15 m x 0,21 m ,
  • minimum : 0,30 m x 0,05 m x 0,125 m.

La hauteur du pupitre encastré ne doit pas dépasser de la surface de travail de plus de 0,10 m.

La surface du pupitre de commande doit être mate et non réfléchissante.

Les témoins lumineux ne doivent signaler que des fonctions en service (microphone en service, canal choisi, canal occupé, etc.) et doivent être placés à proximité immédiate des commandes correspondantes. Le témoin signalant que le microphone est en service doit être visible de tous les occupants de la cabine et se distinguer très clairement des autres, sans toutefois constituer une gêne. Il est en outre recommandé de placer un anneau lumineux sur le microphone lui-même.

Les affichages doivent être lisibles dans les diverses conditions de luminosité de la cabine. Un système de rétro-éclairage est impératif.

Le pupitre doit comporter un témoin lumineux clignotant, de couleur blanche, indiquant l’arrivée d’un appel téléphonique.

Le pupitre ne comportera aucune fonction, ni commande non spécifiée ; si ces fonctions ou commandes sont néanmoins présentes d’origine sur les pupitres, elles doivent être désactivées, accompagnées d’un message à cet effet.

Commandes

L’état de fonctionnement de toutes les commandes de sélection et de tous les interrupteurs doit être indiqué clairement. Un repère tactile et/ou un signal auditif de l’état de fonctionnement du microphone sera prévu à l’intention des malvoyants.

Sur chaque pupitre, les commandes doivent être disposées en groupes distincts, selon des critères ergonomiques, comme suit :

la partie écoute comportant:

  • un sélecteur pour les canaux d’entrée,
  • un dispositif de présélection pour relais d’écoute,
  • un potentiomètre,
  • des dispositifs séparés de réglage de la tonalité pour les aigus et les basses.

la partie contrôle contenant :

  • Un haut-parleur de contrôle (perroquet) avec potentiomètre et un sélecteur de canal (si nécessaire).
  • la partie microphone comprenant un :
    • interrupteur de "MISE EN SERVICE/COUPURE» du microphone avec témoin lumineux associé (provoquant le renvoi automatique au canal orateur dans la position "COUPURE"),
    • dispositif de coupure momentanée du microphone (bouton poussoir), qui ne provoque pas le renvoi sur le canal orateur mais l’extinction du ou des témoins de fonctionnement du microphone,
    • témoin de mise sous tension de l’installation
  • la partie sélection du canal de sortie comportant :
    • le sélecteur du canal de sortie et les affichages et témoins lumineux correspondants.