Aller au contenu principal
Logo de la Commission européenne
Manuel des normes applicables à l’Immeuble Type (MIT)

Sélecteur du canal d’entrée

Les sélecteurs du canal d’entrée doivent permettre la sélection directe et immédiate de n’importe quel canal. Ils ne doivent provoquer aucun bruit mécanique ou électrique. Aucun court-circuit ne doit se produire entre deux canaux lors de l’actionnement de ces commandes.

Présélecteur du canal d’entrée

La présélection du canal d’entrée doit être fournie pour au moins trois canaux de langue d’entrée et le canal orateur (floor). Chacun de ces canaux d’entrée doit être sélectionnable individuellement et doit pouvoir être branché par un bouton poussoir direct séparé, et ce indépendamment de l’état de fonctionnement du pupitre. Le canal sélectionné doit être clairement indiqué, près du sélecteur, en indiquant les numéros des canaux et les langues sous une forme intelligible, c'est-à-dire alphanumérique, dans la langue d’origine (éventuellement sous forme d’abréviation ou de code ISO à 3 lettres). Un autre bouton, situé en dessous des boutons de présélection, doit permettre le retour au canal orateur, quel que soit le canal d’entrée sélectionné.

Réglage du volume

Pour régler les niveaux d’écoute, des potentiomètres permettant d’obtenir une progression logarithmique et efficace du point de vue de l’audibilité sur toute leur portée doivent être utilisés. Ces potentiomètres doivent être de haute qualité.L’incorporation d’un signal de danger pour l’ouïe dans le dispositif de réglage du volume est vivement recommandée.

Réglage de la tonalité

Un dispositif de réglage progressif des basses doit être prévu pour atténuer les basses fréquences. De même, un dispositif de réglage progressif des fréquences aïgues doit être prévu pour amplifier les hautes fréquences. Les réglages des basses et des aigus doivent être indépendants l’un de l’autre sur toute leur plage.

Sortie pour écouteur

Une prise de raccordement pour casque d’écoute ou casque combiné (écouteurs/microphone) doit être prévue du côté gauche de chaque position de travail de l’interprète et doit être située sous le bord libre de la surface de travail, de sorte que les cordons/câbles de raccordement au pupitre de commande passent sous la table et ne gênent pas l’interprète en position assise ou ne traînent pas sur le sol.

L’encastrement des prises doit être suffisamment profond pour accueillir la fiche et la sortie de câble sans pouvoir les heurter avec un bras de fauteuil.

En cas d’utilisation d’un casque combiné, le branchement de ce casque doit désactiver le micro intégré dans le pupitre.

Haut-parleur(s)

La fonction du (des) haut-parleur(s) (perroquet) est de permettre aux interprètes de retirer momentanément leurs écouteurs tout en continuant de suivre les débats ou d’écouter un canal différent de celui reçu dans leurs écouteurs, la cabine demeurant muette.

Ce haut-parleur doit reproduire normalement le canal de l’orateur et doit être automatiquement mis hors circuit dès que l’un des microphones de la cabine est mis en service ; ce haut-parleur doit avoir son propre dispositif de réglage du volume et son propre sélecteur de canal qui, s’il est monté, doit être indépendant du sélecteur du canal d’entrée pour les écouteurs.

Commandes de microphones

Il faut prévoir un commutateur de commande et un témoin de fonctionnement rouge. Le témoin de fonctionnement doit être plus visible (par exemple : de part sa taille, sa luminosité, etc…) que les autres témoins lumineux et bien apparents pour toutes les personnes qui se trouvent dans la cabine. Un système de verrouillage mutuel doit être prévu pour empêcher le branchement de plus d’un microphone sur le même canal. Si plus d’un microphone est mis en service sur le même canal de sortie, le témoin de fonctionnement du microphone correspondant doit clignoter.

La position du commutateur doit être clairement vérifiable, y compris pour les non-voyants.

Il faut prévoir une touche poussoir de coupure de microphone qui n’agit que tant qu’elle est maintenue enfoncée. Elle ne coupe que le canal de sortie cabine, sans renvoi sur le canal orateur, pour permettre à l'interprète de tousser ou de s'éclaircir la voix. Le témoin de mise en service du microphone doit s'éteindre lorsque cette touche est enfoncée.

La «MISE EN SERVICE » ou la «COUPURE» du microphone ne doit provoquer aucun bruit mécanique ou électrique pouvant être perçu par les délégués.

Lorsque le microphone de l'interprète est en position « COUPURE », le canal orateur est automatiquement couplé au canal cabine.

Sélecteur du canal de sortie

En plus du canal attribué (canal A), chaque pupitre de commande doit permettre de sélectionner librement n’importe quel autre canal (canal B), indépendamment des autres pupitres de la même cabine.

Le canal sélectionné doit être clairement indiqué, près du sélecteur, en indiquant les numéros des canaux et les langues sous une forme intelligible, c'est-à-dire alphanumérique, dans la langue d’origine (éventuellement sous forme d’abréviation ou de code ISO à 3 lettres) L’activation du 2ème canal de sortie doit être possible à tout moment pendant le déroulement d’une réunion sans devoir interrompre ni la réunion, ni l’interprétation.

Le verrouillage mutuel des canaux de sortie doit être prévu pour empêcher que plusieurs microphones dans diverses cabines aboutissent sur un même canal.

Pour signaler qu'un autre microphone est en service sur un canal donné lorsqu'un deuxième microphone est activé sur le même canal, un dispositif d’alarme doit être prévu pour prévenir l’interprète, par exemple : par le clignotement de témoin microphone « EN SERVICE » ou par la présence d’un témoin spécifique.

Code des couleurs pour les témoins lumineux

Les couleurs suivantes doivent être utilisées pour les témoins lumineux ou les diodes électroluminescentes :

Couleur Fonction

Rouge

Microphone en service

Jaune

Canal de sortie occupé (par exemple : « your channel engaged », « still active », etc…)

Vert

Autres, par exemple : mise sous tension de l’installation, présélection des canaux d’écoute

Blanc

Témoin d’appel téléphonique

Aucun témoin lumineux ne doit être utilisé pour indiquer qu'un microphone est fermé.