Aller au contenu principal
Logo de la Commission européenne
Manuel des normes applicables à l’Immeuble Type (MIT)

Escaliers de secours

Ils doivent satisfaire aux mêmes conditions réglementaires et normatives que les voies d'évacuation horizontales. Les bords de marches sont traités de façon à les rendre antidérapants. Les bords de marches de la première et de la dernière marche de chaque volée sont d'une couleur très contrastée par rapport à la couleur des marches (ex : nez de couleur jaune/ marches de couleur grise).

Si un ascenseur de charge (voir chapitre B.II.5.) ne permet pas de transporter un brancard, la largeur des escaliers est déterminée de façon à ce qu'elle permette le transport sans difficulté d'un blessé couché dans une civière.

Les portes d'accès à l'escalier ne doivent pas faire saillie sur le palier d'escalier lors de leur ouverture, qui doit se faire dans le sens d'évacuation.

Les portes d'accès aux escaliers de secours équipées de serrure doivent être pourvues d'un cylindre aveugle. Ceci afin de préserver leur caractère coupe-feu et d'empêcher tout verrouillage.

Les paliers d'escaliers de secours sont également des zones refuges pour les PMR. A cet effet, les paliers des escaliers de secours sont conçus pour permettre à la fois le stationnement d'une chaise roulante et le passage des personnes évacuant par cette voie.

La pente des escaliers est conforme aux normes de construction habituelles.

Implantation des escaliers de secours

Les escaliers sont situés en principe à l'intérieur des bâtiments. Aucun escalier de secours n'est situé à l'extérieur, devant une façade de bâtiment. La seule exception admise concerne les escaliers situés en bout d'immeuble et jouxtant un mur aveugle sans fenêtres ni risques d'incendie ou d'explosion particuliers.

L'implantation des escaliers de secours doit répondre aux spécifications imposées par l'évacuation des PMR.

Les paliers d'escaliers doivent répondre aux caractéristiques énoncées au chapitre B.III.3 et B.III.3.6. et, en particulier, présenter une largeur suffisante pour permettre le stationnement et les évolutions d'au moins un fauteuil roulant, tout en laissant un espace suffisant pour les passages de portes.

Escaliers hélicoïdaux

Les escaliers hélicoïdaux (escaliers "à vis") sont proscrits. Dans le cas où un tel escalier est inévitable, il doit au moins satisfaire aux conditions suivantes :

  • permettre le passage d'un brancard, pour l'évacuation éventuelle d'un blessé au cas où l'ascenseur de charge (voir chapitre B.II.5.) ne permet pas de transporter un brancard,
  • présenter dans son axe vertical une zone où les marches sont remplacées par une partie cylindrique coaxiale d'un diamètre d'au moins 60 cm,
  • comporter sur cette partie cylindrique une rampe ou main courante placée à la hauteur réglementaire (+/- 1 m) qui offre un appui pour les personnes empruntant l'escalier,
  • les premières et dernières marches de chaque volée d'escaliers sont pourvues de nez de marche antidérapants d'une couleur très contrastée par rapport à la couleur de la marche (ex : nez de marche de couleur jaune).

La partie centrale de l'escalier, de forme cylindrique, peut être utilisée pour des passages de fluides non combustibles (canalisations d'eau, écoulements de l'eau de pluie), éventuellement des câbles électriques ou data, à condition que les règles de sécurité imposées par les règlementations ITM, les règlements grand-ducal et les normes connexes soient respectées (compartimentage coupe-feu).

Les bords sont traités de façon à les rendre antidérapants.

Outre les spécifications ci-dessus, les escaliers de secours doivent répondre aux conditions suivantes :

  • ne pas comporter de surfaces glissantes ou pouvant retenir l'eau, pour supprimer le risque de givrage et de formation de glace en hiver,
  • ne pas comporter de trous ou orifices quelconques susceptibles de créer une gêne ou un danger pour les personnes portant des chaussures à talons aiguilles et les personnes se déplaçant avec des cannes. Dans ce but, les orifices éventuels doivent avoir un diamètre inférieur à 8 mm,
  • comporter un garde-corps muni d'une rampe à une hauteur suffisante et de lisses intermédiaires supprimant tout risque de chute accidentelle.